argentine

Un« Grand témoin devenu témoin gênant »

 

Depuis 5 ans le PIP (Pôle International de Préhistoire) et le SAD (Service  archéologique départemental ) deux usines à gaz où quelques apparatchiks font semblant de s'activer en attendant la retraite, « s'emploient » ,si l'on peut dire, à collecter les déclarations et recueillir les souvenirs des inventeurs des grottes ornées paléolithiques périgourdines récemment mises au jour. L'opération baptisée « Les Grands témoins de la préhistoire »  semble avoir du mou dans le genou et  ses résultats tardent à être présentés au public !

Ch. Carcauzon un Grand témoin qui est un témoin gênant ! Au centre de l'image Pascal Magontier le réalisateur. Photo Ch.C Repro interdite

Sans doute est-ce, qu'arrivés au terme de l'enregistrement d'interviews sélectives, dont un certain Christian Carcauzon  (1) aura été soigneusement exclu, les réalisateurs, peinant à assumer son éviction, comptent dorénavant sur un décès opportun pour diffuser la série en l'absence de ce « Témoin gênant » des tristes turpides bassement sectaires des archéologues locaux dont l'utilité est moins que perceptible.

Quoi qu'il en soit des motivations réelles du producteur, le CG24 pas trés catholique en l'occurrence, le contribuable local appréciera pleinement le gaspillage des deniers publics dépensés en vain lors du tournage d'un document vidéo appelé à se couvrir de poussière ( et de honte) dans une obscure salle d'archives sans jamais avoir été visionné par quiconque.

          lire aussi : //nantesmai68.fr/grains.html

Ch.C le 22/2/2010

       (1) découvreur et descripteur de 4 sites majeurs classés M.H dont la grotte de Jovelle à La Tour Blanche qui vient d'être achetée en catimini et à vil prix, par l'exécutif local Ch . Carcauzon ne fait pas partie de l'establishment régional-socialiste c'est sûrement ce qui lui vaut ce trop plein d'attentions !

DOSSIER

16

TOURISME CULTUREL,

PRÉHISTOIRE ET DÉVELOPPEMENT

//www.cg24.fr/FCKeditor/upload/file/pdf/magazines/vivre_en_perigord/perigord_n15.pdf.

LE SERVICE ARCHÉOLOGIQUE DÉPARTEMENTAL

le  SAD tire

parti des technologies vidéo pour produire également des

images, à toutes fins d'archives, de l'ensemble des actions

de recherche, de protection et de valorisation des sites ré-

cemment découverts comme la grotte de Jovelle (1983),

prés de La Tour Blanche, ou celle de Cussac au Buisson-

de-Cadouin (2000), considérée comme un " Lascaux de la

gravure". Le SAD est partenaire du PIP pour les " Grands

témoins de la Préhistoire" (lire ci-dessous)

//209.85.229.132/search?q=cache:xAY9RQieRXQJ:www.cg24.fr/FCKeditor/upload/file/pdf/magazines/vivre_en_perigord/perigord_n15.pdf+les+grands+t%C3%A9moins+de+la+pr%C3%A9histoire+castanet&cd=4&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

Enregistrer les grands témoins

Nombre de grottes

ornées et de gise-

ments préhistoriques

ont été découverts il

y a plusieurs dizaines

d'années. Leurs "in-

venteurs" (nom utilisé

pour nommer les dé-

couvreurs) et les cher-

cheurs

constituent

une irremplaçable mémoire qu'il est nécessaire de conser-

ver. Depuis 2005, le PIP avec les services départementaux

et régionaux d'archéologie et avec le Centre national de

la préhistoire a entrepris de collecter les témoignages di-

rects de grands témoins de cette formidable aventure de

la préhistoire en Dordogne.

A terme, tandis que ces témoignages seront accessibles

sur le site du PIP, cette collecte s'étendra aux grands té-

moins de l'ensemble du Sud-Ouest.

//209.85.229.132/search?q=cache:xAY9RQieRXQJ:www.cg24.fr/FCKeditor/upload/file/pdf/magazines/vivre_en_perigord/perigord_n15.pdf+les+grands+t%C3%A9moins+de+la+pr%C3%A9histoire+castanet&cd=4&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

Ch. Carcauzon, découvreur de 4 sanctuaires paléolithiques classés et de centaines d'autres sites spéléologiques et archéologiques, exceptionnels souvent ,  dans la moitié nord du Périgord est un "Grand témoin" (sic) qui est surtout , aux yeux des histrions du CG24 et du ministère de la "culture", un témoin gênant ! Pourquoi diable a-t-il été mis à l'écart alors que plus que quiconque il aura enrichi le patrimoine préhistorique départemental ?  À ce chercheur on doit pourtant la mise au jour des grottes ornées de Jovelle, Fronsac (toutes 2 qualifiées "d'importance mondiale" (sic) par la DRAC) La Font-Bargeix et la Croix ! L'ostracisme qu'il subit s'explique certainement par le fait qu'il n'est ni socialo-umpiste , ni franc-maçon les seules clefs en Dordogne pour "faire son trou". Les "employés" de la fonction publique territoriale en savent quelque chose !

Serge Maury, l'archéologue départemental de la Dordogne, a donné le 25 mars à 14 h à la Maison de quartier du Gour de l'Arche  à Périgueux une conférence intitulée « Femmes de toujours : Partage des rôles dans les groupes humains de la préhistoire ». (1) 

          Cette causerie constituait  le point d'orgue d'une exposition conçue par le PIP (Pôle international de préhistoire) et consacrée aux « Images féminines de la préhistoire » visible sur place durant toute la dernière semaine du mois .

          On doute fort qu'à cette occasion les célèbres silhouettes féminines de Fronsac (Vieux-mareuil) et les non moins remarquables  images vulvaires gravées sur les parois de la même cavité comme sur celles de la grotte de La Font-Bargeix (Champeaux & la Chapelle Pommier) aient fait l'objet d'une  présentation au public et que l'identité de  leur inventeur lui ait été révélée.

           En fait Maury et les apparatchiks du Pôle font, depuis des lustres,  tout leur possible, surtout s'ils  doivent  évoquer ces exceptionnelles figurations magdaléniennes plus connues à l'étranger qu'en Périgord, pour laisser dans l'ombre celui (2) qui les aura mises au jour dans 2 des 4 nouveaux sanctuaires paléolithiques  découverts par ses soins dans le bassin de la Dronne.

           Il ne s'agit pas, en effet, pour le CG24 et ses affidés de reconnaître de quelque manière que ce soit les apports et les mérites d'un chercheur ayant le mauvais goût de ne pas appartenir au peuple élu socialo-maçonnique et dont les travaux auront été incomparablement plus féconds que ceux de la plupart des  histrions encartés qui grenouillent au sein du PIP, du SAD ou du CNP.

           Ch. C. le 23/3/2010

(1) La Femme, ne serait donc pas, selon le PIP cet, avenir de l'Homme que chantait le poète homosexuel & nonobstant communiste Aragon, (ci-devant trouvère du stalinien  Maurice Thorez), lequel n'était pas un enfant de Castille mais le rejeton du préfet de police Louis Andrieux qui réprima dans le sang l'insurrection populaire d'avril 1871 de Lyon faisant suite à la Commune de Paris. "Femme de toujours" (sic) elle reste donc préposée, comme hier et avant-hier, aux tâches domestiques et ménagères… dont l'accomplissement lui prend trop de temps pour pouvoir  envisager de faire de l'ombre à son macho de mari… préhistorien ! lire aussi cette contribution particulièrement pertinente: //nantesmai68.fr/grains.html

(2) Ch.C le signataire de ces lignes a, entre autres, découverts les grottes ornées MHC de Jovelle, Fronsac, La Font Bargeix et La Croix

                                  

Les silhouettes féminines de la grotte de Fronsac (Vieux-Mareuil) Photo Ch.C Reproduction interdite

 Jovelle : La machine à remonter le temps consulté 2333 fois depuis son classement en archives. Nombreuses illustrations en ligne.

 

Les socialistes périgourdins toujours plus riches...

Les inégalités se creusent aussi «par le haut» du panier au bénéfice des apparatchiks du Conseil général en Dordogne.

 


Consulter également notre précédent article : « Les Grands témoins de la Préhistoire »



22/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres