argentine

La préhistoire, une histoire de spécialistes !

La préhistoire, une histoire de spécialistes ! 

 

À Lascaux un prétendu comité scientifique dirigé par le paléoanthropologue  Yves Coppens « s'affaire » paraît-il à rechercher les causes (1) de la dégradation des fresques rupestres de la « Chapelle Sixtine de la préhistoire ». En matière de sinécure on ne peut évidemment concevoir rien de mieux puisque le diagnostic est établi depuis des lustres : c'est Lascaux 2 le consternant clone de la caverne montignacoise aménagé à 200 m de l'original qui, depuis son ouverture au public, occasionne les attaques bactério-chimiques et climatologiques obérant, la transmission aux générations futures des figurations, essentiellement animalières, du sanctuaire magdalénien.

À Saint Martin de Fressengeas, beaucoup plus au nord, dans ce Périgord qualifié de vert un autre aréopage de « scientifiques » (sic) besogne, aux frais du contribuable, dans les profondeurs de la grotte des Fraux ( étym :terre inculte) . Ces braves gens étudient, à leurs dires, un site archéologique protohistorique rapporté à l'âge du bronze.  Leurs investigations revêtent, comme il est de règle pour faire sérieux, un caractère pluridisciplinaire qui motive l'intervention de toute une palette de soi-disant spécialistes. Parmi eux on compte une certaine Carole Fritz experte en art paléolithique  et  en gravure magdalénienne surtout. Cette « chargée de recherches (sic) au CNRS » est-elle vraiment  la plus compétente pour jargonner sur quelques graffites pariétaux tracés sur les parois de la cavité par les quasi premiers métallurgistes de l'humanité, trés lointains successeurs des chasseurs-cueilleurs de l'époque de Lascaux ? La question n'est pas sans intérêt !

Il y a quelques années un certain Courtin plongeur émérite et l'un plus grand spécialiste du Néolithique dans le Sud-Est de la France avait établi, un peu rapidement sans doute, l'authenticité du décor pariétal paléolithique de la grotte dite Cosquer… qui demeure pour beaucoup la plus fantastique imposture archéologique de tous les temps !

Ch.C le 12/3/2010

 

(1) et accessoirement le remède à apporter … qui est, au demeurant , fort bien connu : la fermeture définitive d' un fac-similé conçu et géré par un CG24 qui accueille chaque année à une populace estimée à près de 300 000 visiteurs.

 



12/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres