argentine

Archéologie & parasitisme

 

«  Mauvais, non performants, archaïques, idéologues, partisans, conservateurs, aveugles, refusant de voir la réalité, immobilistes, ayant des mentalités à changer, installés dans le confort de l'auto évaluation et travaillant dans des structures obsolètes, archaïques et rigides ».

voilà comment Nicolas Sarkozy juge, avec pertinence s'agissant de la plupart d'entre eux, les chercheurs Français. Cette appréciation sans complaisance irrite la grande majorité des petits marquis de l'université jusqu'alors habitués à profiter des largesses de l'État sans être contraints de justifier salaires et prises en charge de leur activité !

Certes, si les sciences dures ont droit à toute l'attention de la collectivité nationale on peut, avec le Président de la République s'interroger sur le bien fondé du financement de ces universitaires qui se partagent le fromage des «  sciences dites humaines » philosophie, sociologie, psychologie et psychanalyse, littérature, droit, expression artistique ( certain(e)s passent des années à « plancher sur la chorégraphie… et sont payée(e)s pour régurgiter des connaissances accessoires et surtout totalement futiles !)

Les archéologues, dont le parasitisme est patent eu égard à leur inutilité intrinsèque n'ont pas été les derniers à s'émouvoir des prises de position du chef de l'État. Ceux qui, sous la houlette du CNRS, de La Drac Aquitaine et de tant d'autres  institutions superfétatoires,folâtrent depuis 2 ans dans les galeries de la Grotte des Fraux à Saint Martin de Fressengeas se sont sentis  visés par les propos de Nicolas Sarkozy. Ils s'en émeuvent , sous le titre « Colère ou désespoir ? » dans une chronique de leur blog http://champslibres.hypotheses.org/  Ce petit monde, en guise de riposte, veut dorénavant placer le débat sur le terrain idéologique : y aura-t-il foule pour soutenir leur action ? On en doute d'ailleurs eux-mêmes ne nourrissent guère d'illusions car observent-ils finement les « conservateurs de tous poils, que l'on trouve à droite en nombre certain et à gauche en nombres innombrables » s'accommoderaient d'une réduction drastique des subsides dont ils ont trop longtemps bénéficié !

Si d'aventure on devait leur couper les crédits, personne, sans doute, ne s'en affligerait. En ce qui nous concerne, nous jugerions la mesure légitime car c'est avec le plus total désintéressement et sans la moindre contrepartie ou soutien que nous avons doté  la Dordogne de 4 sanctuaires paléolithiques ornés de gravures pariétales aujourd'hui inscrits M.H.

 Le CG 24 régional socialiste pour tout renvoi d'ascenseur se sera borné à nous supprimer, il y a longtemps, le RMI. !

             Gloire éternelle à lui et à ses apparatchiks, plus réacs de toute évidence que les pires petites frappes sarkozystes !

 

Christian-Alain Carcauzon le 27/3/09



31/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres