argentine

Les genoux (du cheval) de Saint Martin

 

Argentine : une histoire (de derrière les fagots) à tomber à genoux

Au IVème siècle, Saint Martin, le moine-évêque de Tours, a combattu le paganisme bien au-delà des limites du Val de Loire. Rares sont les campagnes de la Gaule qui n'auraient pas reçu la visite du missionnaire du Christ attaché à l'évangélisation du territoire.

Armé, dit-on, d'une « foi qui soulevait les montagnes » il rallia à la chrétienté d'innombrables populations et le Périgord, loin de là, ne fut pas épargné par son zèle ; il n'est pour s'en convaincre que de lister les hagiotoponymes locaux qui évoquent le bilan d'un inlassable prosélytisme : ( Saint Martin-l'Astier, Saint Martin Des Combes, Saint Martin de Fressengeas, Saint Martin de Gurçon, Saint Martin Le Pin, Saint Martin de Ribérac )

Des succès, on s'en doute, qui doivent beaucoup à une médiatisation de première bourre de ses victoires contre le Malin !

De même que Nicolas Sarkozy qui devait, 16 siècles après lui, partir à la conquête de la France, Martin, originaire d'un territoire devenu aujourd'hui la Hongrie, avait su avec clairvoyance, s'entourer d'experts en communication. Dans son staff de grosses pointures comme Sulpice Sévère popularisent auprès de leurs contemporains la geste du disciple des premiers apôtres de Jésus.

Pour une église aspirant à faire main basse sur les consciences et les biens matériels, leurs récits truffés de miracles sont véritablement « pain béni »

D'autres, de provenance incertaine et dépourvus d'imprimatur n'étaient peut-être que des ragots malveillants répandus par de sournois adorateurs de faux dieux et d'authentiques idoles. En était-il ainsi de la légende des « Genoux de Saint Martin » qui s'effiloche peu à peu dans les mémoires des habitants d'Argentine ?

L'histoire, dérivée du modèle universel du « Saut de la Pucelle », relate un singulier et fatal épisode de la mission de Martin aux confins de la Dordogne et du pays charentais. Alors, sans doute, qu'il s'apprête, depuis les corniches rocheuses dominant le ruisseau de Boudoire, à descendre tranquillement, sur l'échine de son coursier, dans le vallon qui le sépare du plateau désertique d'Argentine, l'évêque de Tours voit soudain, sur les hauteurs de l'autre rive, une jeune femme aux prises avec des individus apparemment mal intentionnés à son égard. Des voleurs, disposés vraisemblablement à violer aussi la frêle créature…  

Face à cette scène dramatique le sang du Saint ne fait qu'un tour et, sans prendre plus de précautions, le cavalier « pique des deux » et s'élance au-dessus de l'abîme !

Las ! le saut manque de puissance et le destrier atterrit brutalement contre le rocher; le choc est d'une violence extrême puisque depuis ce temps-là l'empreinte des genoux du canasson y demeure profondément inscrite. De toute évidence Martin qui n'avait pas le talent d'Yves Saint Martin s'est ramassé une gamelle carabinée.

En creusant le sol jusqu'à atteindre le calcaire masqué par l'humus et la végétation on pourrait certainement mettre au jour, profondément gravés dans la pierre, la face, le torse et les mains projetées en avant du défenseur de la vertu.

Privée d'un protecteur qui donna vainement sa vie pour elle, la belle a dû passer un sale quart d'heure à geindre sous les coups de reins de ses tortionnaires.

La morale de cette histoire n'était pas de nature à être contée aux enfants du Bon Dieu … C'est pourquoi il valait mieux la passer sous silence. Du reste elle contredisait la version officielle du décès du pieux Martin survenu le 8 novembre 397 à Candes dans l'actuel département d'Indre & Loire

On ignore toujours où fut inhumée la dépouille du saint homme venu mourir sur les contreforts du plateau d'Argentine. Certains prétendent  qu'elle repose dans une crypte aménagée sous l'église du hameau : celle-ci n'est-elle pas, en effet, placée sous le vocable du Saint ?

Ch.C le 1/9/2007

voir aussi : http://www.rassat.com/croyances/Terre_2.html    



08/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres