argentine

l'Aven des Mouyauds

 

Au fond de l'aven découvert la semaine passée par Christian Varailhon et dont nous venons de désobstruer l'orifice règne une concentration dangereuse en CO2 qui interdit l'accès à une galerie surbaissée vers le nord et à une diaclase ascendante vers l'ouest.

La base du puits (à peine 6 mètres de profondeur en l'état actuel de l'exploration) est occupée par un charnier d'animaux domestiques  précipités quelques années auparavant dans cette cavité . La  décomposition des corps contenus dans des sacs en plastique a été ralentie et l'atmosphère  déjà confinée de la galerie s'avère rapidement oppressante.

         

Même avec l'aide d'une corde la remontée en opposition reste laborieuse. À revoir en hiver, période de l'année où le dioxyde de carbone se fait moins sensible.

Ch.C le 17/9/08

 



10/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres