argentine

Lascaux : La ministre botte en touche !

 

Lascaux : La ministre botte en touche !

 

La presse s'inquiète une fois de plus du sort de Lascaux. Les taches noires qui prolifèrent depuis 2001 sur les parois de la grotte ornée résistent, en effet, à tous les traitements mis en œuvre pour les éliminer.

La situation est alarmante ; « La chapelle Sixtine de la préhistoire » ,comme l'appelait l'abbé Breuil, agonise.

Impuissant à enrayer la disparition prévisible du site classé patrimoine mondial de l'humanité dès 1979, le ministère de la culture botte en touche et organise à Paris, les 26 et 27 février 2009, un symposium international sur « la conservation des grottes ornées dans le monde ». Autant dire que les réponses et les propositions de l'aréopage des personnalités scientifiques réunies à cette occasion seront examinées à la loupe.

Pour autant il ne devrait pas sortir grand chose de ce colloque présidé par le préhistorien méridional Jean Clottes , dernier avocat de l'authenticité les peintures rupestres de la grotte dite Cosquer (sûrement le meilleur canular archéologique de ces dernières décennies.), dont la notoriété repose sur la publication de théories farfelues censées décrypter, à la lumière du chamanisme, l'art pariétal paléolithique.

On peut en effet, sans grands risques, affirmer que parmi toutes les hypothèses qui seront formulées pour expliquer la présence des champignons microscopiques produisant la mélanine responsable des fameuses taches aucune ne se hasardera à mettre en cause Lascaux 2.

Implanté à tout juste 200 mètres de l'original, le fac-similé, dont la fréquentation s'élève à 300 000 visites par an, est pourtant la source prépondérante des innombrables nuisances physico-chimiques , bioclimatiques et bactériologiques .perturbant le sanctuaire magdalénien découvert en 1940. ( voir nos articles : Lascaux : les dangers du clonage   Lascaux II : un sauvetage problématique   Lascaux II cancer de Lascaux ?   Lascaux : De nouvelles taches noires)

 

Maladie verte, maladie blanche, taches noires... avant de disparaître Lascaux en aura vu de toutes les couleurs !

La ministre Christine Albanel qui, à la suite d'une visite de la grotte en juillet dernier s'était extasiée sur ses « peintures crachées » (sic) aurait identifié les causes du mal rongeant les figurations animalières : celles-ci découleraient d'un « changement hasardeux du système de régulation de l'air » effectué voilà 8 ans.

Fort de cette certitude l'université de Bordeaux I  aurait conçu un logiciel baptisé « simulateur Lascaux » chargé de mettre au point « la mise en place expérimentale du nouveau système d'assistance climatique »...

La pathologie dont souffrent les fresques polychromes leur accordera-t-elle. le répit nécessaire à l'installation de ce ventilateur de 4ème génération (1). Rien n'est moins certain. De toute façon leur disparition ne sera qu'un demi préjudice puisque Lascaux 2 a déjà pris la relève commerciale. et que Lascaux 3 ne tardera pas à briller de toutes ses décalcomanies subjuguant des troupeaux de touristes acculturés . Il restera enfin à Lascaux, mais pour combien de temps encore,  ses 1500 gravures.

Un joli lot de consolation, qui parviendra certainement à faire oublier la responsabilité des élites politiques, culturelles et scientifiques, locales et nationales dans ce crime sans pareil !

 

 Ch.C le 27/11/08 

(1) un premier climatiseur fut installé dans la grotte en 1957 il fut totalement modifié entre 1965 et 1967.



31/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres