argentine

Une loi pétainiste régit l'Archéologie, préventive ou non

Une loi pétainiste régit l'Archéologie, préventive ou non

Les archéologues ne servent à rien,! Leur domaine de recherche n'a guère plus d'importance qu'une aimable activité de loisir. Beaucoup (1), avec juste raison, ne voient en eux que des parasites phagocytant le budget d'un surréaliste ministère de la culture obérant lui-même les finances de l'État! Leur action, pour ne juger que celle des apparatchiks de l'INRAP (institut national de recherches archéologiques préventives ) est légitimement remise en cause en raison des coûts prohibitifs de leurs interventions et des retards imposés à des projets immobiliers ou économiques. Pour mémoire rien que les dérisoires fouilles effectuées par cette officine sur la Zone artisanale de la Borie  et le site de La Rigale (Villetoureix) ont coûté la bagatelle de 510.000 € au contribuable . Tout ça pour quelques kilos de silex et tessons… qui, entreposés et délaissés dans les cagettes de bois superposées d'un dépôt  finiront vraisemblablement par se mélanger dans un inextricable désordre rendant impossible leur étude scientifique, triste sort de tant d'opérations similaires selon Mme Claudine Girardy. qui nous en fit la confidence lors d'un reportage concernant les fouilles du quartier antique de la Visitation à Périgueux. (Périgord Magazine N°255 Nov 1987)

Aujourd'hui, grâce à ses homologues, c'est  le chantier de la déviation de Mussidan qui est paralysé. On aurait trouvé, entre 70 cm et 2,5 m de profondeur des vestiges matériels d'occupations paléolithiques. L'étude du site va entraîner de sévères ponctions dans les poches du contribuable et les habitants du secteur seront priés, durant un an ou deux supplémentaires, d'endurer les bouchons… et les gaz d'échappement. 

Le devis n'est pas encore connu… mais il promet d'être salé !

Passe encore si ces entreprises s'avéraient profitables au patrimoine : depuis la « libération » (sic) les conservateurs de la grotte de Lascaux se sont succédés à ce poste.  Les uns et les autres auront conduit, en 60 ans, cet exceptionnel sanctuaire … à sa tombe ! S'agissant de la villa gallo-romaine de Villeneuve (Cherval) que nous avions découverte, étudiée (de la fin des années 70 à 1983) puis publiée (en 1990/1991 Revue archéologique Sites et Découvertes souterraines en Périgord) et que notre ami Ch.Varailhon avait postérieurement signalé aussi à la Direction des antiquités historiques d'Aquitaine, on ne peut que déplorer l'inertie du ministère… qui a fermé les yeux sur le saccage de cet important et luxueux établissement rural antique !

Plus de 500 000 € débloqués pour quelques tranchées à Villetoureix mais, à peine, prétend-on, l'équivalent de quelques mois d'indemnités du sénateur Cazeau, le protecteur du PIP, pour que le CG24 fasse main basse, au détriment de son ancien possesseur, sur une partie conséquente de la propriété abritant la grotte de Jovelle, caverne ornée de gravures gravettiennes, pourtant qualifiée « d'importance mondiale » par la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) dans ses propres feuilles de chou.

L'arrogance des archéologues trouve son origine dans la loi Carcopino de 1941 promulguée sous Pétain qui confie à ces seuls fonctionnaires l'étude des vestiges et témoignages matériels et spirituels de l'histoire et de la préhistoire. Bouillonnante au XIXème siècle, l'archéologie s'est sclérosée à partir de cette date en se privant du concours d'amateurs passionnés qui avaient longtemps fait ses riches heures … La discipline, devenue la chasse gardée d'une coterie d'agents pratiquant la menace et l'intimidation, voire le flicage, n'abuse plus personne de nos jours… surtout quand certains pontes font semblant de croire à l'authenticité du décor paléolithique de la grotte Cosquer (la plus fameuse imposture scientifique jamais réalisée depuis la création de l'homme de Piltdown par Teilhard de Chardin) ou qu'ils accréditent les datations extravagantes du décor de la grotte de Pont d'Arc, dite Chauvet, et portent la responsabilité de la disparition de « La chapelle Sixtine » de la préhistoire !

Ch.C le 19/1/09 

(1)     l'auteur de ces lignes est du nombre. Les fonctionnaires de la culture et des administrations territoriales lui ont, depuis plus de 30 ans, constamment reproché ses apports, 4 grottes ornées paléolithiques ( dont 2 sont considérées par eux-mêmes, comme « d'importance mondiale »), des ossuaires paléontologiques, des cavernes sépulcrales protohistorique, des sites médiévaux, souterrains, cimetières rupestres, tailleries de meules monolithes etc etc  .  Pour seule récompense le CG24 s'est mêlé de lui faire supprimer le RMI ! On le croyait pourtant Bernard Cazeau,  empressé de satisfaire sa danseuse, le PIP,  mécène de l'archéologie…Il est vrai que Christian Carcauzon ne fait pas partie du Peuple Élu et ne fréquente pas les cénacles socialo-maçonniques si utiles quand on souhaite faire carrière !



25/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres