argentine

il en va des progrès de la science !

il en va des progrès de la science !

Jamais à court d'idées et d'initiatives du plus vif intérêt le PIP (Pôle International de Préhistoire) accueille pour la première fois, et durant toute une année, un artiste en résidence. Le plasticien, un dénommé Vincent Corpet (1) auteur de 3000 toiles, devra « confronter son regard sur l'art des cavernes avec celui des préhistoriens ». Une passionnante et bien utile, mission qui lui fera apprécier toute la distance le séparant de ses prédécesseurs magdaléniens !

Bonnes filles le PIP et l'ADDC qui fait comme chacun sait dans le développement culturel en Dordogne, prendront en charge les frais du séjour au « Pays de l'Homme » de M. Vincent Corpet

Ce dernier qui pour l'heure découvre les sanctuaires paléolithiques de la région,  « mais pas avec l'œil du touriste »  assure-t-il « travaillera (sic) en duo avec Jean-Michel Geneste »

Le Directeur du Centre national de préhistoire et conservateur de la moribonde Lascaux vient tout juste de bénéficier des fructueux enseignements de  Chantal Jègues, chercheuse indépendante qui lui a fait voir des constellations dans tous les recoins de sa grotte. Fera-t-il son miel  de ses échanges avec l'artiste contemporain ?

On l'espère car il en va des progrès de la science !

Ch.C

(1)L'œuvre de Corpet brinquebale comme une boule de flipper  entre les univers chaotiques et déjantés des Picasso, Bacon et autre Ben …

                    http://www.vincentcorpet.com/





28/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres