argentine

Tourtoirac/ La grotte de la clautre en avant-première

Lire aussi : Tourtoirac 

Pour faire, tambour battant, dans Sud-Ouest, la promotion de la grotte de la Clautre qui doit ouvrir ses portes au public en juin  il fallait un publi-reporter émérite. C'est, bien entendu, le localier au canotier, Alain Bernard (1), qui s'est, avec le talent que nul n'ignore, collé, avec succès, à la tâche.

Retour d'une incursion souterraine dans la caverne le journaliste du « grand quotidien républicain régional d'informations » a livré à ses lecteurs un époustouflant récit de son « odyssée des ténèbres » qui devait récemment le conduire, à 25 mètres de profondeur sous le causse de Tourtoirac  jusqu'« à un parcours bétonné balisé (sic) par une rambarde » du haut de laquelle il est possible de contempler un petit ruisselet s'écoulant au fond d'une diaclase aux parois et aux voûtes par endroits concrétionnées comme il est de règle dans la plupart des grottes du Périgord et d'ailleurs !.

Ce décor de calcite terne et somme toute ordinaire comporte cependant quelques formations minérales qui, à ses dires, ne seraient pas sans intérêt : parmi elles « des madones, Notre Dame de la Clautre et La Vierge à l'Enfant »… Pas de pucelle mettant bas cependant ce qui est fort regrettable on le reconnaîtra. En revanche. ce segment de réseau hydrogéologique abrite une exceptionnelle « grenouille de pierre  aux cuisses pendantes »  mais pas écartées toutefois ce qui conduit à rejeter l'hypothèse de la représentation d'un douloureux chemin de croix subi par la malheureuse.

Non loin de là on pourra aussi admirer des gours remplis de cette « eau pure » plus ou moins chargée en nitrates, pesticides et bactéries virulentes qui fut longtemps facturée aux abonnés de cet ancien captage municipal.

Selon Alain Bernard l'émerveillement des visiteurs découvrant ces trésors cachés visibles de part et d'autre d'un itinéraire d'à peine 300 mètres sera de mise à l'aller comme au retour. En effet, pour regagner la surface, ceux-ci devront rebrousser chemin et pourront ce faisant, à la faveur d'une circulation à double sens, apprécier la face cachée d'un paysage que leur révèleront quelque 300 spots interprétant « une symphonie lumineuse de formes et de lumières ». Toutefois, si l'envers vaut l'endroit, la débauche d'éclairages pourrait seulement mettre en évidence la banalité du concrétionnement d'une grotte qui au vu des photos mises en ligne sur argentine24 ne mérite guère l'épithète de superbe que lui attribue l'auteur de l'article !

 

Dominique Durand, le maire de Tourtoirac auquel les contribuables (locaux, départementaux, régionaux et nationaux) doivent ce mirifique aménagement touristique qui leur coûtera la bagatelle d'1,5 million d'euros semble dorénavant admettre qu'il sera difficile d'attirer dans cet attrape-nigaud les 30 000 visiteurs espérés pour assurer l'équilibre financier d'une attraction guettée par la déconfiture. Dans le meilleur des cas le nombre des entrées ne dépassera pas 20 000 et le manque à gagner qui s'ensuivra devrait accroître la pression fiscale d'autant qu'au moins 4 guides seront recrutés… (qu'il conviendrait évidemment de ne pas salarier en leur accordant seulement une simple rétribution au pourboire régime que nous avait imposé pendant 2 années successives en1969 puis 1970, l'office départemental de tourisme alors que nous étions en charge des visites du cloître de Cadouin)

Reste à espérer que le coût de la maintenance des installations a fait l'objet d'une évaluation correcte sinon le déficit risque fort d'être abyssal !

Quoi qu'il en soit de ces funestes prévisions un  encadré complétant l'article apprend au lecteur que les stalactites (qui tombent) et les stalagmites (qui montent) (2) croissent à Tourtoirac, village déjà méridional, à une vitesse inversement proportionnelle à celle du TGV, soit 1 cm par siècle, ce qui leur vaut la commisération des fistuleuses hérissant les voûtes des modernes tunnels ferroviaires qui se prévalent, quant à elles, d'une longueur dépassant parfois les 20 cm acquise en moins de 100 ou de 150 ans !

Étonnant non ?

Ch .C le 1/1/2010

(1)

CANOT : L'exploration des rivières souterraines de Dordogne ne requiert pas son emploi : on peut donc , sans regret, faire également l'économie de son pilote, le canotier, triste individu qui refuse obstinément d'adopter le casque.

« La cavité se compose d 'un unique couloir sinueux, Les stalactites de la voûte sont curieuses. Elles forment tout l'attrait de cette petite caverne… éclairée électriquement »  B.Pierret  Le Périgord souterrain 1953.  Un éclairage trop cru ne met souvent en valeur que les défauts !

 lire sur Duralexique Sedlexique (2)

 

(2)

Dans les grottes sans fin brillent les Stalactites

Stalactites tombant des voûtes, stalagmites
Montant du sol, partout les orgueilleux glaçons
Argentent de splendeurs l'horizon sans limites.

Babels de diamants où courent des frissons,
Colonnes à des Dieux inconnus dédiées,
Souterrains éblouis, miraculeux buissons


Hélas ! l'ardent soleil de Dieu, le vrai soleil
Ne les éclaire pas de son regard propice
Et fait voler plus haut ses flèches d'or vermeil.

 

Théodore de BANVILLE

 

D

ébut décembre les habitants de Tourtoirac ont bénéficié en avant-première d'une présentation de la grotte de la Clautre qui pourrait être ouverte au public pour la saison estivale 2010. Parmi les visiteurs attentifs figurait un photographe qui a rapporté de sa déambulation souterraine toute une série de clichés dont nous vous présentons une modeste sélection.

Comme on peut le constater la cavité n'offre que de bien ternes décors de calcite qui risquent fort de laisser les touristes sur leur faim !

On doute fort qu'un opérateur privé ait pris les risques financiers d'un tel aménagement dont l'exploitation commerciale est guettée par la déconfiture; à Tourtoirac c'est sans nul doute l'augmentation de la pression fiscale qui sera au rendez-vous puisque la municipalité est à l'origine de cet investissement déraisonnable. Au printemps 2009 la mairie de Tourtoirac avait emprunté 690 000 €. Depuis, face aux dérives financières d'un chantier qui accumule les difficultés, elle a sans doute sollicité de nouveau son banquier ... ça va être douloureux pour le contribuable local, départemental comme régional !

Ch.C le 19/12/2009     

 

Sur son, site l'opposition municipale (http://www.nouveau-t.fr/ ) informait, voilà bientôt 2 mois, la population de la commune de Tourtoirac qu'au cours du conseil municipal du 26 octobre 2009 les élus devaient voter un « Avenant lot maîtrise d'œuvre concernant la scénographie (de la grotte en cours d'aménagement on le suppose) ». Depuis cette annonce rien n'a filtré de la décision des élus.

Il s'avère effectivement souhaitable que la visite de la cavité soit rehaussée par quelque animation époustouflante chargée de faire oublier la monotonie d'un parcours touristique peu attractif comme en témoigne les photos ci-dessus.

L'entreprise retenue osera-t-elle proposer un spectacle électro-acoustique luminescent racoleur et vulgaire dans le genre de celui a fait perdre définitivement son authenticité à la grotte de Villars ?

Si tel était le cas la grotte de la Clautre pourrait éviter de boire la tasse en termes de fréquentation , car le public, on le sait, apprécie le grand guignol !

Ch.C

 

Consultez également cette nouvelle page de Francis Fargeaudou

                   http://membres.multimania.fr/ffecit/gsp/pictures/cla.html

 

Depuis quelque temps le CG24 socialo-umpiste invite ses partenaires médiatiques de la PQR, de la Télé  et des radios locales à faire la « promo » de la grotte de la Clautre (Tourtoirac) dont l'aménagement a été intégralement financé sur fonds publics. Les publi-reporters à la botte se gardent bien, avec prudence, d'affirmer qu'une part substantielle du budget des collectivités locales sera, sans tarder, affectée au comblement du déficit prévisible  de cette sombre attraction souterraine touristique. La Clautre, un avant-goût de la Grèce ?



19/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres